Bordeaux: Un prof de sport condamné à rembourser plus de 19.000 euros pour avoir dégradé des horodateurs


10 juillet 2019

JUSTICE Un quinquagénaire a été jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour la dégradation d’horodateurs entre septembre 2018 et juin 2019

Un quinquagénaire jugé ce mercredi pour avoir dégradé des horodateurs de la ville de Bordeaux a été condamné à 35 heures de travaux d’intérêt général et à plus de 19.000 euros au titre du préjudice matériel.

Son avocat réfléchit à faire appel sur les réparations, dont le montant est jugé trop important par rapport aux faits reconnus, qui concernent une trentaine d’horodateurs.

Le prévenu, prof de sport, a été exaspéré par une amende de 35 euros pour un dépassement de deux minutes.

C’est l’air un peu penaud que Franck Perchicot, professeur d’éducation physique de 57 ans et père de deux enfants, s’est présenté devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, ce mardi. Il comparaissait pour avoir dégradé des horodateurs de la ville de Bordeaux entre septembre 2018 et juin 2019. Le tribunal l’a condamné à réaliser 35 heures de travaux d’intérêt général (TIG) et à verser à la mairie de Bordeaux un peu plus de 19.000 euros au titre du préjudice matériel. Son avocat maître Christian Blazy est satisfait de la peine mais réfléchit à faire appel en ce qui concerne les réparations, au vu de l’importance de la somme. « 19.000 euros cela correspond à toutes les dégradations de tous les horodateurs de Bordeaux, estime-t-il. Il en a reconnu une trentaine pas 90 ou 120 ». Le conseil estime à 60 euros la remise en état de chaque horodateur par l’enlèvement de la peinture et évalue entre 2.000 à 3.000 euros la somme dont devrait s’acquitter son client.

⬇ (lire l'intégralité de l'article)

https://www.20minutes.fr/bordeaux/2560615-20190709-bordeaux-prof-sport-condamne-rembourser-plus-19000-euros-avoir-degrade-horodateurs

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article